Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Les Samedis Musicaux de Prades

L'association "Les Samedis Musicaux" de Prades organise un samedi par mois un concert à Prades, dans les Pyrénées-Orientales (France). Consultez régulièrement ce site Internet ou abonnez-vous à notre bulletin électronique d'informations pour découvrir la programmation de nos prochains concerts.

Présentation du nouveau CD d'Adrianna Savall « PEIWOH » le dimanche 29 novembre à 15 h 30 à l'église St Pierre de Prades

Publié le 20 Octobre 2009 par Samedis Musicaux in Concerts archivés


DIMANCHE 29 NOVEMBRE 2009 À PRADES

 

 

ARIANNA SAVALL


présente son nouveau CD :


« PEIWOH »


Une création méditerranéenne

inspirée d'une légende sur la naissance de la harpe

 Arianna Savall


Ensemble Hirundo Maris :


ARIANNA SAVALL

Soprano, harpe celtique et arpa barroca triple

PETTER JOHANSEN

Ténor, haringfele et mandoline

SVEINUNG LILLEHEIER

Guitares

 

Eglise Saint-Pierre de Prades,

exceptionnellement à 15 h 30

 


*****


 

Programme :


Rêve Arianna Savall

El llenguatge dels ocells

David Escamilla / A. Savall

 

Adoucit la mélodie

Rûmî / Arianna Savall

Peiwoh A. Savall

Yo me enamorí de un ayre

Trad. sépharade / Arr. A. Savall

 

The water is wide

Trad. écossais / Arr. P. Johansen

Penselströk

Rolf Egil Moel / P. Johansen

Naonunai A. Savall

Suite Celta

Trad. / Arr. A. Savall 

 

Anima Nostra Anon. / A. Savall

La Musica callada

San Juan de la Cruz / A. Savall

Jotas

Santiago de Murcia / A. Savall

Preghiera

San Francisco de Asís / A. Savall

 

Corazón: muere o canta

Juan Ramón Jiménez / A. Savall

Harpa e delirio d’água

Aurelino Costa / A. Savall

Ormen Lange : le Bateau viking

Trad. norvégien/Arr. P. Johansen

Canción de la muerte pequeña

Federico García Lorca / A. Savall

El Mariner Trad. catalan / Arr. A. Savall


 

*****


 

PRIX DES PLACES : 15 €. ADHERENTS : 12 €. Tarif réduit : 7 €.

Entrée libre pour les enfants de moins de 12 ans.

 


*****

RENSEIGNEMENTS : 04 68 96 11 35

E-mail : bernard-pecheur@wanadoo.fr

Internet : http://samedis-musicaux.over-blog.com/

Billetterie : Magasin Renouf et à l’entrée de l'église.


 



LES SAMEDIS MUSICAUX DE PRADES

 71, rue du Palais-de-Justice, 66500 Prades


 


Une légende taoïste nous raconte l’histoire de Peiwoh, prince des harpistes, créateur d’une harpe enchantée qui avait perdu sa voix et sa sonorité ; il fut tant à son écoute et la laissa si bien exprimer sa réalité et sa musique propres qu’il la fit à nouveau vibrer, chantant avec elle la nature, l’amour, la guerre. Des musiques traditionnelles, des improvisations et des musiques de création personnelle nous acheminent vers un conte magique et mystique, un chant à la vie, un hommage aux harpes.

Arianna Savall

 

Autour de cette légende chinoise taoïste qui narre la naissance de la harpe grâce au barde Peiwoh, allégorie de « l’art comme acte sacré », Arianna Savall propose un voyage musical à travers la géographie et le temps. Alternant pages de la musique traditionnelle (mélodies séfarades, catalanes, espagnoles, celtes et même norvégiennes) et compositions propres, la chanteuse et harpiste crée un univers sonore et poétique éminemment personnel, mélangeant avec un naturel confondant les pratiques musicales acquises tout au long d’une carrière à la diversité exceptionnelle et touchant à toutes les musiques. S’accompagnant elle-même à la harpe triple ou celtique, Arianna Savall opère une caractérisation raffinée et subtile de chaque climat, faisant scintiller les mille et une couleurs des cordes pincées. Inutile de rappeler également que la voix se pare, comme à son habitude, d’une lumière tour à tour chaleureuse et diaphane, avec une discipline parfaite et surtout cette capacité à convoquer les inflexions lyriques comme les fulgurances si naturelles du chant traditionnel.

La chanteuse a, en outre, rassemblé autour d’elle des musiciens d’exception, du Nord comme du Sud, eux aussi issus d’horizons artistiques très différents mais tous virtuoses dans le passage d’une esthétique à l’autre. Sous le nom de Hirundo Maris (dénomination latine de l’hirondelle de mer), ce groupe se révèle éminemment fidèle à son nom, passant d’un continent à l’autre, d’une époque à l’autre avec un bonheur constant, créant pour chaque pièce une atmosphère parfaitement définie aux mille reflets, avec comme constante cette chaleur toute méditerranéenne qui fait partie de l’héritage musical irréductible d’Arianna Savall. A une époque où l’on ne cesse d’interroger les ponts entre les répertoires musicaux, entre pratiques savantes et legs immémoriaux des traditions orales, voici bien une contribution d’une originalité exceptionnelle et d’une qualité musicale irréprochable.

Yutha Tep

 

ARIANNA SAVALL

CHANT ET HARPE

 

Née à Bâle (Suisse) en 1972 au sein d'une famille de musiciens catalans, Arianna Savall Figueras commence l'étude de la harpe classique avec Magdalena Barrera et en 1991 débute parallèlement ses études de chant avec Maria Dolors Aldea au Conservatoire de Terrassa, où elle termine ses études de chant et de harpe.

En 1982, elle commence à étudier l'interprétation historique avec Rolf Lislevand au Conservatoire de Toulouse (France) et suit différents cours avec Andrew Lawrence-King, Hopkinson Smith et ses parents Montserrat Figueras et Jordi Savall.

En 1996, elle retourne en Suisse à la Schola Cantorum Basiliensis pour faire un « Aufbaustudium » de chant avec Kurt Widmer et se spécialise alors dans les harpes historiques avec Heidrun Rosenzweig. En 2000, elle chante pour la première fois un opéra baroque au Theater Basel : « Opera Seria » (Vienne 1769) de Florian Leopold Gassman sous la direction de Carlos Harmuch.

En 2002, elle poursuit en tant que chanteuse au Gran Teatre del Liceu de Barcelone avec l'« Orfeo » de Claudio Monteverdi dans le rôle d'Eurydice et sous la direction de son père, Jordi Savall, opéra enregistré en DVD par la BBC et Opus arte. La critique loue le spectacle comme l'une des versions les plus belles et les plus magiques de cette œuvre.

Elle interprète le rôle de Casilda dans l'opéra « Arianna », un pasticcio de Haendel (Bâle), participe au spectacle « Sueños y Folías » en tant que chanteuse et harpiste au Teatro Liceo de Salamanque et chante « Celos aún del ayre matan », un opéra de Juan Hidalgo (Barcelone, Vienne). En 2004, elle chante lors du concert dédié à Marc-Antoine Charpentier à Versailles, enregistré par Mezzo, et « Membra Jesu » de Buxtehude à Graz (Autriche).

À partir de 1997, elle collabore aux concerts et enregistrements d'Hespèrion XXI et grave son premier disque, où elle accompagne Montserrat Figueras à la harpe, « Tonos humanos » de José Marin (Alia Vox), qui obtient un « Diapason d'or ».

Elle participe à de nombreux enregistrements d'Alia Vox en tant que chanteuse et harpiste. Parallèlement, elle travaille avec Mala Punica (« Hélas Avril », Erato), avec le Ricercar Consort (« Sopra la Rosa », Mirare), avec Rolf Lislevand (« Alfabeto », Naïve), avec Pedro Estevan (« El Aroma del tiempo », Glossa), avec Il Desiderio (« Joyssance vous donneray », Aelus), et chante comme soliste dans les « Vêpres à la Vierge » de Monteverdi avec La Fenice.

Elle travaille avec des personnalités comme le compositeur suisse Conrad Steinmann (« Melpomen », Harmonia Mundi), Rolf Lislevand (« Nuove musiche », ECM2006) ou la compositrice estonienne Helena Tulve, avec qui elle prépare divers projets.

En tant que chanteuse et harpiste, elle interprète ses compositions sur son premier disque en solitaire « Bella Terra » (Alia Vox), qu’elle a présenté aux Samedis musicaux de Prades en février 2004. De nombreux festivals la programment avec son ensemble : « Sfinks » (Belgique 2004), « Stimmenfestspiele » (Suisse, 2005)... Elle poursuit des études supérieures à l'ESMUC (Escola Superior de Música de Catalunya) de Barcelone sur la harpe baroque espagnole avec Andrew Lawrence-King.

Arianna se produit en Europe, en Scandinavie, aux États-Unis, en Amérique du Sud, en Australie, au Japon, en Nouvelle-Zélande et en Israël. Arianna Savall et Petter Johansen

PETTER JOHANSEN

CHANT ET HARINGFELE

 

Né en 1971 à Oslo, il y reçoit sa première formation en chant et en théâtre. En 1996, il obtient le diplôme de chant de la Norges Musikkhoyskole chez Ingrid Bjoner et Svein Bjorkoy, et en 2000 termine ses études complémentaires à la Schola Cantorum Basiliensis chez Richard Levitt. Il complète sa formation avec le ténor Hans Peter Blochwitz.

Petter Udland Johansen est demandé aussi bien comme interprète de la musique ancienne que pour les opéras et comédies musicales. Ainsi, il a participé à l’« Orfeo » de Monteverdi sous la direction de Jordi Savall au Teatro Real de Madrid et au Liceu de Barcelone et s’est produit comme soliste dans de nombreux messes et oratorios, ainsi que comme évangéliste dans la « Passion selon Saint Jean » de Bach, la « Passion selon Saint Mathieu » de Bastiani et la « Passion selon Saint Jean » de Schütz. Il était Jésus dans « Jésus-Christ Superstar » au Volkstheater Rostock, le roi Minos dans l’opéra « Arianna » de Händel au Theater Scala de Bâle, Marius dans « Les Misérables » au Staatstheater Saarbrücken, Tony dans « West Side Story » au Musicaltheater d’Aargau, John dans « Miss Saidgon » aux Thuner Seespiele ainsi que Belmonte dans « L’Enlèvement au Sérail » de Mozart au Theater an der Roft.

Son répertoire de musique de chambre est très varié, incluant la musique médiévale et baroque avec Arianna Savall (soprano, harpe). Il a fait des tournées en Norvège avec « Le Voyage d’hiver » de Schubert, les « Liederkreis » et « Dichterliebe » de Schumann et des Lieder de Grieg avec le pianiste Jan Fredrick Heyerdal, mais aussi de la musique religieuse et contemporaine avec l’organiste Christer Lovold.

Le premier disque solo de Petter, dans lequel il interprète des Lieder de Carl Michael Bellmann avec Jakob Rupper (luth) et l’ensemble Pratum Musicum, est paru en 2005.

 

SVEINUNG LILLEHEIER

Guitares 

 

« Peiwoh » : CD Alia Vox 9869, septembre 2009.

 


Commenter cet article