Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Les Samedis Musicaux de Prades

L'association "Les Samedis Musicaux" de Prades organise un samedi par mois un concert à Prades, dans les Pyrénées-Orientales (France). Consultez régulièrement ce site Internet ou abonnez-vous à notre bulletin électronique d'informations pour découvrir la programmation de nos prochains concerts.

SAMEDI 29 OCTOBRE 2011 à Prades - Ensemble de musique baroque La Fidelissima - Eglise de Codalet à 18 h 30

Publié le 11 Octobre 2011 par Samedis Musicaux in Concerts archivés

Logo-Samedis-Musicaux-couleur.jpgSAMEDI 29 OCTOBRE 2011

À PRADES

 

 

Ensemble de musique baroque

« LA FIDELISSIMA »

 La Fidelissima 

Carole PARER (clavecin), Joël PONS (violoncelle),

Michel MALDONADO (contrebasse), Philippe COUVERT

et Christian ROUQUIÉ (violons)

 

 CORELLI : SONATES

POUR DEUX VIOLONS

 

Église de Codalet, à 18 h 30

 

 

**********

 

RENSEIGNEMENTS : 04 68 96 11 35

E-mail : bernard-pecheur@wanadoo.fr

 Internet : samedis-musicaux.over-blog.com/

 Billetterie : Office du tourisme, Magasin Renouf et à l’entrée

ENTRÉE : 15 EUROS. ADHÉRENTS : 12 EUROS. T.R. : 7 EUROS.

Entrée libre jusqu’à 12 ans.

  

LES SAMEDIS MUSICAUX DE PRADES

71, rue du Palais-de-Justice, 66500 Prades

  


 

 

 

CONCERT DU 29 OCTOBRE 2011 À PRADES (CODALET)

ENSEMBLE DE MUSIQUE BAROQUE

« LA FIDELISSIMA »

 

Carole PARER, clavecin

Après des études de clavecin et de basse continue au CNSM de Lyon dans les classes d’Huguette Dreyfus et Françoise Lengellé, Carole Parer obtient le Diplôme supérieur d'études musicales dans les deux disciplines. Elle obtient une bourse du Ministère de la Culture ainsi que de l'Institut néerlandais et se perfectionne auprès de Ton Koopman au Conservatoire Sweelinck d'Amsterdam. Elle reçoit aussi l'enseignement de clavecinistes français comme Aline Zylberajch et approfondit sa recherche sur les claviers anciens en travaillant le pianoforte avec Yasuko Bouvard.

Elle se produit avec l'Orchestre de chambre d’Auvergne (dir. J.-J. Kantorov), également avec l'orchestre de chambre de Toulouse. Elle est durant quelques années accompagnatrice des Cours internationaux de musique ancienne de Mijas (Malaga) et de l'Escorial (Madrid). Carole Parer est cofondatrice des ensembles Caravaggio et La Fidelíssima, avec qui elle se produit dans divers festivals (Musique sacrée, Musique en Catalogne romane). L'enregistrement de sonates inédites d’Antonio Caldara est salué par la critique. Titulaire des DE et CA de musique ancienne, Carole Parer enseigne au Conservatoire national de région Perpignan-Méditerranée.

 

Joël PONS, violoncelle

Après avoir obtenu son premier prix au CNR de Montpellier, dans la classe d’Yves Potrel, Joël Pons poursuit ses études supérieures à Barcelone sous la direction de Lluis Claret, dont il deviendra l’assistant. Par la suite, il étudiera le violoncelle baroque au CNR de Toulouse auprès d’Antoine Ladrette.

Dès le début des années 90, il collabore avec divers ensembles tels que La Grande Ecurie & La Chambre du Roy, l’Académie Sainte Cécile et plus récemment La Chambre philharmonique, La Symphonie du Marais (dir. H. Reyne, avec lequel il a notamment réalisé l’enregistrement de l’opéra « Ulysse » de Jean-Fery Rebel en première mondiale) et l’ensemble Ariana.

Cofondateur de l’ensemble La Fidelíssima, il enregistrera en 2003 des sonates en trio inédites d’Antonio Caldara, disque salué par la critique internationale.

Parallèlement à son activité de concertiste, Joël Pons est sollicité par divers conservatoires en région Languedoc-Roussillon pour donner des cours magistraux de violoncelle baroque. En septembre 2007, il intègre l’école de musique de Prades en Conflent, dans les Pyrénées-Orientales, où il enseigne le violoncelle et la musique de chambre. Il est depuis 2010 professeur de violoncelle baroque au sein du département de musique ancienne du CRR de Perpignan.

 

Michel MALDONADO, contrebasse

Contrebassiste et continuiste dans différentes formations de musique ancienne et sur instrument d’époque : Les Musiciens du Louvre ; La Grande Ecurie & La Chambre du Roy ; l’Orchestre des Champs-Elysées ; l’Ensemble Jacques Moderne de Tours, Les Eléments de Toulouse. Et pour la musique du XXe siècle : Solar Vortices ; Musique oblique ; l’Ensemble Ader. Il s'est produit en soliste aux Académies musicales de Saintes, au Festival estival de Paris, au Festival d’octobre en Normandie, au Festival de Stavelot. 


Spécialiste de musique ancienne, il dirige ses recherches vers la musique médiévale. A la vièle d'arc, il interprète la musique des troubadours et crée avec Gisela Bellsolà l'ensemble de musique médiévale Saurimonda.



Compositeur, il est l'auteur de « Bikini el Foc dels Oceans », cantate sur un poème de Gérard Salgas pour Gisela Bellsolà, choeur et orchestre ; « Salut amb la poesia » sur des poèmes de Joan Morer ; pour Les Estivales de Perpignan, il compose diverses pièces de la « Misa flamenca » sous la direction de Pedro Soler et pour le festival Jazzèbre, création musicale du conte de Patrick Gifreu, « Ert ». Il écrit également pour le théâtre et obtient le Prix de la critique de la Ville de Barcelone.

Il est le directeur artistique des Nits de cançó i de música d'Eus (Fondaction Boris Vian), de l’ensemble baroque La Fidelíssima avec Carole Parer et Joël Pons.

 

Philippe COUVERT, violon

Né en 1964 d’une famille savoyarde comptant plusieurs artistes de renom, Philippe Couvert a étudié le violon à l’école du grand pédagogue Jean Lénert, l’harmonie et le contrepoint au CNSM de Paris (classes de J.-C. Reynaud et J.-C. Henry).

Premier violon solo de La Grande Ecurie & La Chambre du Roy, l’invité des meilleures formations jouant sur instruments d’époque (l’Ensemble baroque de Limoges, Hesperion XX, Het Collegium Vocal van Gent, L’Atelier-Les Musiciens du Louvre, La Petite Bande, La Symphonie du Marais, Le Concert français, Les Boréades de Tokyo, Les Eléments, Les Musiciens du Louvre, Les Talents lyriques…), il n’a rien renié de ses jeunes années passées au sein de l’Orchestre des jeunes de la Communauté européenne sous le parrainage de prestigieux aînés, ni de la passion pour la musique de chambre en général et le quatuor à cordes en particulier.

Avec Jérôme Hantaï au pianoforte et Alix Verzier au violoncelle, il a enregistré en 2000 un album Haydn qui fut couronné d’un « Diapason d’or ». Le trio qu’il forme depuis 1997 avec le pianofortiste Zvi Meniker et le violon¬celliste Andrea Fossà, puis Dominique Dujardin, l’a mené de Rome à Salzburg, Leipzig, Palerme et jusqu’aux Etats-Unis d’Amérique.

Tour à tour violoniste, altiste, violiste ou viéliste, abordant les genres les plus divers du XIIIe siècle à nos jours, il fonde en 1988 l’Académie Sainte-Cécile, à la tête de laquelle il se produit partout en Europe et dans le monde, au concert comme au disque. Des confrères de renom l’ont honoré déjà de leur confiance.

Philippe Couvert s’est fait l’avocat attentif des musiques contemporaines, créant ou enregistrant de jeunes compositeurs. Régulièrement convié à enseigner à l’occasion de stages internationaux (Studio de musica antigà à Rio de Janeiro, Fondation Royaumont, Zentrum für Telemann-Pflege und –Forschung de Magdeburg), il se trouve chargé de classes de maître ès violon baroque au CNR de Lille depuis 1999 et au CNR de Perpignan depuis 2002.

Il a en outre participé à plusieurs réalisations cinématographiques notables : « Les Liaisons dangereuses » de Stephen Frears, « Tous les matins du monde » d’Alain Corneau, « Ridicule » de Patrice Leconte, « Jefferson à Paris » de James Ivory.

 

Christian ROUQUIE, violon

Professeur de violon au Conservatoire à rayonnement régional de Perpignan, Christian Rouquié est violon solo de l’Orchestre Perpignan-Méditerranée et participe à de nombreux concerts de musique de chambre.

Attiré depuis toujours par les musiques anciennes, il a entrepris il y a une quinzaine d’années une formation dans ce domaine auprès de différents artistes de premier plan : E. Gatti, F. Fernandez, P. Couvert… Depuis, il s’attache à faire découvrir le répertoire ancien à ses élèves violonistes et participe régulièrement à différentes formations orchestrales et de musique de chambre baroques. 

 

 

 

ARCANGELO CORELLI

(1653-1713)

Virtuose et chef d’orchestre comblé d’honneurs et admiré de l’Europe entière, Corelli a fondé son art sur une conception selon laquelle le violon était l’équivalent ou le pendant instrumental de la voix humaine. Contrairement à la plupart de ses contemporains, il n’a abordé que la composition instrumentale, et toute sa production tient en six recueils, dont les quatre premiers contiennent chacun douze sonates en trio, pour deux violons et basse. C’est de l’opus 3 que sont extraites les sonates d’église qui seront interprétées par La Fidelíssima.

 


Commenter cet article