Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Les Samedis Musicaux de Prades

L'association "Les Samedis Musicaux" de Prades organise un samedi par mois un concert à Prades, dans les Pyrénées-Orientales (France). Consultez régulièrement ce site Internet ou abonnez-vous à notre bulletin électronique d'informations pour découvrir la programmation de nos prochains concerts.

Samedi 19 mars 2011 à Prades – duo tenora et accordéon - Jordi Molina et Perepau Jiménez - église Saint-Pierre à 18 h 30

Publié le 1 Mars 2011 par Samedis Musicaux in Concerts archivés

Logo-Samedis-Musicaux-couleur.jpg

SAMEDI 19 MARS 2011 À PRADES

DUO TENORA

& ACCORDÉON

Jordi Molina et Perepau Jimenez

Jordi MOLINA, tenora

Perepau JIMÉNEZ, accordéon

Musiques catalanes

traditionnelles et contemporaines

 

Église Saint-Pierre de Prades, à 18 h 30

 

ENTRÉE : 15 EUROS. ADHÉRENTS : 12 EUROS. T.R. : 7 EUROS.

Entrée libre jusqu’à 12 ans.

 


 

 

RENSEIGNEMENTS : 04 68 96 11 35

E-mail : bernard-pecheur@wanadoo.fr

Internet : samedis-musicaux.over-blog.com/

Billetterie : Office du tourisme, Magasin Renouf et à l’entrée

 

LES SAMEDIS MUSICAUX DE PRADES

71, rue du Palais-de-Justice, 66500 Prades


 


 

CONCERT DU 19 MARS 2011 À PRADES

 

DUO TENORA & ACCORDÉON

Musiques catalanes traditionnelles et contemporaines

 

La tenora et l’accordéon diatonique sont deux instruments populaires apparus pratiquement à la même époque qui se retrouvent aujourd’hui, un siècle et demi plus tard. La fusion d’une « xeremia » (hautbois traditionnel catalan) et de l’accordéon est habituelle dans plusieurs pays de l’Europe du Sud. L’introduction de la tenora dans cette esthétique ouvre une nouvelle voie dans l’interprétation et nous rapproche d’une des formations basiques de la musique méditerranéenne.

Une vision intimiste et surprenante d’un répertoire regroupant le « ball pla » et autres danses et chansons méditerranéennes. Thèmes traditionnels anciens et compositions se conjuguent dans un spectacle original et novateur.

 

Jordi Molina, tenora

Il commence ses études musicales à l’âge de 7 ans à l’Association musicale et à la cobla du collège Santa Maria de Blanes, sous la direction du Père Joaquim Alqueza. Il poursuit ensuite sa formation au conservatoire municipal de Gérone, au conservatoire municipal de Barcelone et au Taller de Músics. Il suit des cours de tenora avec Ricard Viladesau.

Il a été soliste des coblas : Santa Maria de Blanes (1969-1981), la Principal de Barcelona (1981-1983), Els Montgríns (1983-1996) et Maravella (1996-1999). Il est aussi membre fondateur de la Cobla de Cambra de Catalunya (1998) et de la Cobla Simfònica de Catalunya (2001).

L’année 1999, il amorce un tournant dans sa carrière, préférant ouvrir de nouveaux chemins au répertoire de la tenora, hors du domaine de la musique traditionnelle et du cadre de la cobla. Avec le pianiste Ramon Escalé, il enregistre Mosaic, un CD de musique pour tenora et piano qui inclut des thèmes d’importants compositeurs actuels (Manel Camp, Ricard Miralles, Francesc Burrull, Albert Guinovart, Jorge Sarraute…). Il participe aux spectacles Sonada (2000) et Llibre vermell de Montserrat (2002) de la compagnie Elèctrica Dharma.

En 2000, Jordi Molina fait une tournée de concerts intitulés Tres tenores aux côtés de Jaume Vilà, Josep Gispert et la cobla La Principal de La Bisbal. Il collabore aussi avec trois grandes personnalités du panorama musical catalan : Maria del Mar Bonet, Manel Camp et Lluis Vidal (première de Per un camí comú pour tenora et trio de jazz).

En 2001, il collabore avec Cesc Gelabert au spectacle de gala des Prix nationaux et il s’intègre au Workshop de hautbois populaires, formation française dirigée par Philippe Neveu.

En 2003, il participe à la création à l’Auditori de Barcelone de la pièce pour tenora et orchestre Centenari de Francesc Cassú, avec l’Orchestre symphonique del Vallès dirigé par Salvador Brotons. Il participe aux spectacles El Sabater d’Ordis avec l’Orchestre de chambre de l’Empordà et Caurus, avec les solistes Carlo Rizzo, José de Udaeta et Ramon Escalé Quintet.

En 2004, il forme le groupe Jordi Molina et Ramon Escalé Quintet avec Pep Cucurella (basse), Lluis Ribalta (batterie) et Antonio Sánchez (percussion), et un duo tenora et orgue avec Josep-Maria Escalona, que les Samedis musicaux ont accueilli à Prades en mars 2008.

Conjointement avec Marc Egea (viola de roda), Franco Molinari (contrebasse) et Enric Canada (percussions), il crée au printemps 2005 le groupe de fusion Kaulakau, et aussi le duo tenora et accordéon avec Perepau Jiménez.

En juillet 2006, il participe à la création à l’Auditori de Barcelona de la pièce pour tenora et orchestre Concert Catalanesc de Salvador Brotons, avec l’Orchestre symphonique de Barcelone et national de Catalogne dirigé par le compositeur.

Il développe une intense activité de concerts dans tout l’Etat espagnol et dans le monde : France, Italie, Autriche, Hongrie, Croatie, Slovénie, Estomie, Allemagne, Pays de Galles, Pays-Bas, Portugal, Pologne, Suisse, Belgique, Israël, Jordanie, Tunisie, Afrique du Sud, Chine, Argentine, Brésil, Mexique, Venezuela, Chili…

Tout au long de sa trajectoire artistique, Jordi Molina a reçu de nombreues distinctions, parmi lesquelles le Prix à la singularité interprétative de l’OBP (2000) et la Médaille du mérite musical de l’OBP (2004). Avec les groupes avec lesquels il a collaboré, il a enregistré plus de 90 disques d’une grande diversité musicale.

Compositeur et directeur, professeur, il a composé des sardanes, de la musique pour la cobla, des chœurs, de la musique pour le théâtre, pour l’audiovisuel, deux cantates, de la musique de chambre. Il fait régulièrement des arrangements pour la TV pour des groupes divers et pour des solistes. Il a reçu le prix Ramon Serrat des jeunes interprètes (1992), le second prix du concours Céret-Banyoles de composition de sardanes (1999) et le prix de la Fédération « Sardane de l'année » (2005).

Il a été professeur de tenora dans les écoles de cobla de Blanes, Calella, Reus, Agramunt et Tàrrega. Il est actuellement directeur du cours pour instrumentistes de cobla de Céret et enseigne l’harmonie et l’arrangement à l’AMT.

Il a dirigé les coblas Vila de Blanes et Marinada, et il dirige le chœur Anselm Viola de Torroella de Montgrí. Il travaille habituellement en qualité de directeur invité avec les coblas les plus prestigieuses de Catalogne.

 

Perepau Jiménez, accordéon

Études musicales aux conservatoires municipal et du Liceu de Barcelone, et au conservatoire de Gérone. Guitarre classique avec Josep Joan Henríquez, flûte traversière avec Salvador Brotons, piano avec Lluís Escuadra, cobla avec Francesc Cassú et Santi Escura. Au milieu des années 80, s'intéresse aux recherches et à la pratique sur les hautbois traditionnels catalans : « gralla » avec Laura Tàpies, « xeremia » et cornemuse (autodidacte), puis aux possibilités musicales de l'accordéon diatonique, instrument dans lequel il se perfectionne avec Antoine Denize (France), Alain Floutard (Occitanie), Antonio Rivas (Colombie) et Mario Salvi (Italie).

Dans le mouvement de la « nova cançó », il collabore dans les années 70 avec le groupe Nosaltres, avec Marcel Casellas et Joan Isaac.

Il crée en 1989 Les Grallers de l'Empordà, Clau de Lluna et deux ans plus tard Sa Cobla, avec lesquels il donne plus de 400 concerts dans les Pays catalans, l'État espagnol et en Europe, et réalise 6 CD.

En 1997, il crée Cornamúsica, premier ensemble de cornemuses, avec Xavier Macaya et Maties Mazarico. En 1999, il est invité à donner le « toc d'inici » du Cornamusam d'Olot.

En 2000, il présente officiellement à St Joan d'Arties (Val d'Aran), avec le groupe Sa Cobla, le « « but » aranais (cornemuse autochtone d'Aran).

Son étroite collaboration avec Francesc Tomàs et Pep Coca donne naissance, en 1999, au quintette de folk-fusion Atzawara.

En 2001, de nouveau avec Francesc Tomàs, il donne le jour à La Criatura Verda (El Ball que Respira, avec la clarinettiste Clara Font et les chanteuses Mariona Font et Catalina Moll. Ce groupe participe, dans le cadre du projet Chicotén VI consacré à la musique aragonaise et catalane, au spectacle Baix Ebre-Bajo Ebro (édité sous la forme de livre-disque).

Perepau Jiménez a collaboré à l'Auditori de Barcelone à des spectacles multidisciplinaires (musique-danse-théâtre) dirigés per Quim Lecina, Joan Serra et Marcel Caselles : Sons de la Terra, Vides de Picasso, L'Ànima de la Muntanya.

En 2003, il participe à la création de la compagnie Sa Putoia, qui recrée le spectacle de danse, clowns et musique traditionnelle Ball de Nadales. En été, il collabore avec La Cobleta de La Selva (Cançons d'Aquell Temps et El Comte Arnau). A Noël, avec l'Orfeó Vigatà pour Ciego y Lazarillo d'Antoni Soler.

En 2004, il lance l'ensemble d'accordéons diatoniques Orgue de Gats, avec Montse Casanova et Sandra Serrat, presenté au Festival international d'Arsèguel (Alt Urgell).

Il a collaboré avec Toni Xuclà au projet Sò Català (2002-2005), avec les spectacles Cante al Plaer de Viure (Pays valencien et Principat) et Notícia del Regne de Mallorca (Iles et Catalogne-Nord), avec Miquel Gil, Lídia Pujol, Cris Juanico, Roger Mas...

En tant que compositeur, il a obtenu le Premi Pallars de Música Tradicional en 1993 et 1996, ainsi que des prix de composition pour ensemble de « gralles » à Valls (1993).

L'éditeur Dinsic a publié ses œuvres Suit Generis pour cobla de trois quarts, Seguici Pallarès pour « cobla de ministrers » et Quatre Estacions pour piano et « gralla ».

Depuis 1995, il enseigne à Figueres dans le cadre de l'Aula de Música Tradicional i Popular du CPCPT de la Generalitat de Catalunya, et il participe à l'Orquestrina del Campus de Llívia et à l'Escola d'Estiu de Viladrau.

Commenter cet article